Ma rencontre avec “Une Louve dans les Bois”

Ma rencontre avec Ingrid, alias une louve dans les bois :

Alors alors, pour la petite histoire, j’ai rencontré Ingrid l’année dernière, en 2019 donc, sur le salon “Le fil de la Manche” à Dieppe. On ne pouvait absolument pas louper son stand, c’était le premier devant la porte.

J’étais à Dieppe avec une amie, et nous avons bien sagement regardé les laines explosées, puis les tambours présentant les échantillons. Un coloris a tout de suite attiré mon attention, le coloris “graphite”.

C’était un mélange de noir, de gris, d’argenté. J’ai eu un coup de cœur immédiat. Une multitude de questions dans ma tête se sont alors enchaînées. C’était sûr je voulais faire un design avec cette couleur. Je voulais un pull, un pull de fête avec cet argenté qui venait de faire chavirer mon cœur.

Je me suis alors présentée à Ingrid

Nous avons longuement discuté de ces laines. J’ai alors eu un second coup de cœur, plus pour la laine mais pour la personne cette fois. Je ne sais pas combien de temps nous sommes restées à discuter là devant son stand, mais j’ai trouvé Ingrid, douce, accessible, passionnée et surtout à l’écoute. Elle m’a longuement parlé de ses laines et de ses coloris.

Puis je suis repartie, repartie sans lui parler de mon idée de design qui trottait dans ma tête, juste en lui disant que j’avais eu un coup de cœur monumental pour ce coloris somptueux. J’ai fait plusieurs fois le tour du salon, j’ai rencontré plein de monde, revu des copines. Mais mon idée en tête ne m’a pas lâchée.

Je suis donc retournée voir Ingrid. Je ne vous cache pas qu’elle m’avait vu venir. Elle avait bien compris que je réfléchissais, que je cogitais à quelque chose à lui présenter. Parce que oui, je n’allais pas revenir les mains vide quand même. Je lui ai exposé mon idée de pull, réversible devant derrière avec des torsades et un col rond d’un coté et V de l’autre. Je crois que j’ai réussi à l’emmener dans mon monde avec mon idée parce qu’elle a de suite visualisé le pull et adhéré au projet.

Pull Constance

Voila la bête, les torsades, la couleur, tout pour faire chavirer mon cœur. Mais je m’égare nous parlions de “Une Louve dans les Bois”.

Je vous en dis plus alors?

Qui se cache derrière cette marque?

Depuis tout à l’heure je vous parle d’Ingrid, donc vous connaissez déjà son prénom… Hey c’est un super début non? Bon d’accord, je continue.

Derrière la marque, il y a la femme, l’entrepreneuse, la créatrice, la “coloriste laineuse”. Mais je n’oublie pas, je fais une petite aparté ne m’en voulez pas, Brian, l’homme de l’ombre que vous pouvez rencontrer sur les salons. Je leur ai demandé de me parler de leur univers, leur marque, leurs convictions.

Voici leurs réponses :

“Notre univers” : nous choisissons nos couleurs en fonction de ce qui nous entoure, la ville, la nature, les instants de la vie, des souvenirs.

Pour exemple : “Épaves en mer d’Iroise” est le résultat d’une balade en ville et la rencontre fortuite avec un portail à la peinture écaillée, laissant entrevoir l’ancienne couleur bleu, piquée de rouille.
“Au coin du feu” est le simple souvenir de soirée d’hiver en famille devant la cheminée.

Nous faisons très attention à l’origine des fibres et au traitement des animaux. Pas de mulesing, donc aucune fibre en provenance d’Océanie pour en être sûr et certains.

Les colorants sont des colorants “grand teint”, sans métaux ni produits toxiques. Concernant le processus, nous avons mis en place dès le début une méthode de teinture n’utilisant que 6 litres d’eau pour 400 g au lieu des 20 litres utilisés classiquement. Ce qui réduit considérablement notre impact environnemental sur la durée.

Quelles laines peut-on retrouver dans la boutique “Une louve dans les bois” ?

Vous retrouverez de la laine :

  • 100% mérinos en qualité single (366 m / 100 g), et DK 115 (230 m / 115 m)
  • mérinos-nylon en fine sock en 75% mérinos – 25 % nylon (425 m / 100 g) et de la twist sock en 75% mérinos – 25 % nylon (365 m / 100 g)
  • Silky suri 74% Baby alpaga – 26% soie de mûrier (300 m pour 50 g).

Mais aussi :

  • des mignons accessoires pour le tricot de la marque Firefly Note.
Je vous mets mes préférés mais allez voir pour vous faire votre propre opinion. Je serai ravie de savoir lequel vous préférez.

Mes impressions sur les laines testées :

La laine “twist sock” en coloris “graphique”.

Il s’agit de la laine du pull Constance que vous avez découvert il y a peu dans ma bibliothèque ravelry. Il est issu de la collaboration entre Ingrid et ma petite personne… Mais je vous en ai longuement parlé au début.

PS : les écheveaux m’ont été offerts par Ingrid pour cette collaboration.

Alors pour vous parler de la laine en elle même, comme dit tout à l’heure c’est une laine composée de 75 % de mérinos et 25 % de nylon. Elle est très retordue et lui donne une définition de point idéale pour les mers de jersey ou les torsades.

C’est une laine très douce, très agréable à travailler. Elle ne se dédouble pas, même lorsque l’on défait son ouvrage. Elle a un gonflant naturel qui revient bien après les lavages. Je la trouve lumineuse même sur couleur sombre et je pense l’utiliser de nouveau sur un projet châle.

La laine “fine sock” en coloris “Blueberry Sorbet” et la laine “silky suri” en coloris “Sailors and fishermen”.

Voici les deux laines et couleurs choisis pour un prochain design de pull. Mais je n’en dirais pas plus ici.

PS : J’ai gagné 3 des écheveaux de suri lors d’un concours et je me suis offert les deux écheveaux complémentaires pour réaliser ce design.

Pour parler de la suri :

J’ai d’abord été surprise par son côté duveteux, presque poilu qui accroche lorsque l’on bobine l’écheveau. Puis j’ai été conquise par la légèreté de la laine et le coté vaporeux du point. A ce jour, je suis très contente du choix de la laine pour le pull qui se révèle être à la fois léger et doudou. C’est une laine qui est totalement différente du mohair.

A tester avec plaisir, mais attention je ne suis pas responsable en cas de coup de foudre.

Pour parler de la fine sock :

Son épaisseur, son échantillon et ses matières font d’elle une laine idéalement conçue pour tricoter des chaussettes. Mais il serait dommage de s’arrêter à cette première impression. En effet, c’est une laine qui est douce, résistante et retordue comme il faut pour en tricoter des pulls pour les enfants mais également pour les grands, les accessoires seraient également ravis de se voir tricoté avec. Bref une laine passe partout que je ne peux que vous conseiller.

PS : pour celles qui viendraient me poser la question, non ce ne sera pas un jacquard….

Où trouver les laines “Une Louve dans les Bois” :

Dans sa tanière : https://www.unelouvedanslesbois.com/

Sur son Instagram : https://www.instagram.com/une_louve_dans_les_bois/

Sur Facebook : https://www.facebook.com/unelouveyarn/

En bref :

Je suis ravie d’avoir rencontrée Ingrid et découvert sa marque. Comme dit plus haut, c’est une personne avec qui je prends plaisir à réaliser des projets, à discuter des couleurs et des laines et à échanger sur tout un tas d’autres choses.

J’ai adoré tricoté le pull Constance avec son coloris exclusif et je prends tout autant de plaisir à réaliser le prochain pull en mixant deux qualités.

J’espère que je vous aurai donné envie de découvrir la marque “Une Louve dans les Bois” qui s’inscrit dans une optique de protection de l’environnement et des animaux à laquelle je tiens énormément. Et au delà de la marque, Ingrid est un amour de personne qui mérite d’être connue.

PS : article non sponsorisé!!! C’est totalement spontané de ma part et vous en verrez plusieurs fleurir dans les mois à venir.

A dimanche prochain.

Laetitia

Commentaires

  1. Je connais un peu leurs magnifiques laines
    J’ai craqué littéralement sur un kit et je cherche désespérément le pull qui mettra en valeur ces magnifiques laines. Pour l’instant je n’arrive pas à me fixer sur un modèle. Pas eu de coup de cœur

  2. Super article ! Je suis totalement d’accord avec toi ! ❤️ J’adore ses teintes, ses bases et la personne qui se cache derrière la marque ! 😁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *